Pour vous comme pour la plupart des gens, une résidence constitue probablement la pièce maîtresse d’un patrimoine. Avec les années, vous réglerez l’hypothèque et sa valeur augmentera. Au moment de la retraite, vous pourrez la vendre au besoin et profiterez alors d’un revenu de retraite additionnel. Mais qu’arriverait-il si, entre-temps, à la suite d’une maladie, d’un accident ou d’un décès, vous étiez incapable de faire vos versements?

L’assurance invalidité hypothécaire sert essentiellement à effectuer, à votre place, la portion assurée de vos paiements hypothécaires en cas d’invalidité, ou encore à régler le solde de votre hypothèque en cas de décès ou de maladie grave.

Qui m’offre la meilleure option en matière d’assurance invalidité hypothécaire? Le prêteur ou l’assureur?

Vous êtes avec votre prêteur. C’est le moment de signer la demande de prêt et il vous propose une assurance invalidité hypothécaire.

  • Vous assurez votre prêt?
  • Oui, bien sûr.

Près de 50 % des emprunteurs répondent oui, comme vous, croyant que cette assurance est requise pour l’obtention du prêt.

« Une loi oblige les banques à présenter aux consommateurs une assurance invalidité hypothécaire, mais cette assurance n’est pas obligatoire et peut être déclinée sans qu’il n’y ait de conséquence sur les conditions du prêt », précise Gilles Bouillon, pdg chez Planiprêt, un cabinet de services financiers spécialisé en courtage hypothécaire.

 

Les pour et les contre de l’assurance emprunt du prêteur

L’assurance du prêteur a l’avantage d’être simple à souscrire, avec un minimum de questions, et elle n’exige aucun test médical de l’assuré. Établi selon l’âge, le coût de l’assurance offerte est fixe pour la durée du prêt. Par exemple, il sera fixe pendant cinq années si le terme est de cinq années. Au renouvellement du prêt, la prime sera recalculée en fonction du nouveau solde hypothécaire et de votre âge à ce moment.

Il s’agit d’une assurance décroissante, c’est-à-dire que le montant assuré diminue avec le temps puisque le solde du prêt diminue à chaque versement. En cas de décès, l’assurance versera au prêteur le solde restant au prêt.

Une des limites de ce type d’assurance surviendra au moment du renouvellement de votre prêt si vous modifiez le prêt ou encore si vous changez de prêteur. En effet, vous aurez de nouveau à satisfaire les exigences d’« assurabilité ». Vous aurez vieilli, peut-être aurez-vous eu des problèmes de santé entre-temps, ce qui influencera le coût ainsi que votre admissibilité à l’assurance.

Pour toute information concernant votre assurance vie hypothèque, votre assurance achat d’une maison avec hypothèque ou votre assurance avec hypothèque, communiquez avec nous.

 

Joel Dupuis

Né d’une famille oeuvrant dans le commerce au détail, M. Dupuis a travaillé pendant plusieurs années en tant que mécanicien (compagnie de transport, véhicules récréatifs) ainsi qu’en tant que conseiller aux ventes. Il entreprend un virage de carrière en 2005 pour s’orienter vers la consultation autonome (Courtier indépendant). Ayant une formation en administration, il trouve sa passion à titre de conseiller. M. Dupuis a comme mission d’offrir un service supérieur à sa clientèle grâce à une équipe de collaborateurs et de professionnels compétents. Nous offrons des services personnalisés et en fonction de la conjoncture économique.

Leave a Reply

Your email address will not be published.
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>